◄▪ page précédente   ◄◄▪ première page   dernière page ▪►►   page suivante ▪►



Marie Susplugas Andrea, notre Vice-présidente nous a accueilli chez elle

Portés par un même enthousiasme nous avons en 2013/2014, décidé de fêter et d’honorer à sa juste valeur, François de Fossa, guitariste compositeur de Perpignan, un temps laissé dans l’oubli, et pour cela, avons été quelques-uns à créer un « comité de soutien » pour honorer sa mémoire.
Depuis, l’idée a fait son chemin avec l’association « Les Amis de François de Fossa » : nous fêtons chaque année l’anniversaire de sa naissance, en 2017 nous avons eu la joie de le faire avec Matanya Ophee, qui depuis nous a quittés.
 
Nous avons eu le privilège de recevoir, au cours des Diades F. de Fossa 2018, notamment le 31 août dernier, Maître Roland d'Ornano, le descendant de F. de Fossa, et Margarita Ophee-Mazo, la veuve de Matanya Ophee, découvreur de François de Fossa.
 
Sachez qu'ils ont tous deux étés surpris par la qualité de votre engagement. Ils vous remercient de votre contribution au développement de notre association.
 
Dans la perspective des prochaines Diades François de Fossa, au début du mois de juin 2019, anniversaire de sa mort, et à la fin du mois d'août de cette même année, celui de sa naissance, Pierre Coureux et moi-même avons prévu de réunir les personnes qui sont prêtes à soutenir nos efforts. Vos amis et toutes les personnes que vous côtoyez, qui sont sensibles à la musique préromantique et disposés à rejoindre « Les Amis de François de Fossa », seront les bienvenus, le 30 novembre prochain, à Palau del Vidre.
 
Nous pourrons déjeuner ensemble en évoquant le projet des manifestations en préparation. Nous vous invitons déjà à vous inscrire.
 
Serait-il envisageable pour chacun de venir à cette réunion, accompagné d’une personne ou plus, susceptible de grossir les rangs des adhérents ? Ce serait magnifique !
 
Merci à chacune et à chacun d’entre vous.
 
Bien cordialement,
 
Marie Susplugas Andrea et Pierre Coureux
 
 
Veuillez noter que :
• Cette rencontre, le 30 novembre prochain à midi, autour d’un repas tout simple (participation 10€) mais néanmoins convivial, se fera chez moi-même, Marie Susplugas Andrea, vice-présidente de l'association.
• Je serai ravie de vous accueillir au Mas Sant Galdric, 1 bis avenue Joliot Curie à 66690 Palau del Vidre,
• Merci de confirmer votre présence avant le 20 novembre 2018 : Tél: +33 4 68 37 98 38 ou concert.d.ete@wanadoo.fr
• Vous pourrez vous garer sur le parking du camping « le Haras » à l’entrée du village (sortie 10 sur la voie rapide D614) en venant de Perpignan.


« Souvenirs d'amitié... »

Concert et lectures dans la magnifique cave de Sant-Vicens



Il était une fois François de Fossa et Matanya Ophee :
une interview de Margarita Mazo, la veuve de Matanya au journal L'Indépendant, le 27 août 2018
 (survoler pour agrandir)



Hommage à Matanya Ophee :
un article du journal L'Indépendant du 26 juillet 2018
 (survoler pour agrandir)



Profonde est la tristesse de l’association « Les Amis de François de Fossa »
Matanya Ophee (en octobre 2015)

© Les Amis de François de Fossa
MATANYA OPHEE, le découvreur de FRANÇOIS DE FOSSA, s’est éteint le 6 novembre 2017, dans l’Ohio, après toute une vie consacrée à la guitare.
L'association et tous ses membres partagent la peine de ses proches et de tous ses amis dont le nombre est incalculable à travers le monde.
Très touchée, elle avait apprécié comme un immense honneur le long voyage qu’il avait entrepris depuis les États-Unis pour venir partager avec elle et un très nombreux public, la Journée-Anniversaire de FRANÇOIS DE FOSSA, le 31 août 2017, à Perpignan, alors que son état de santé était, hélas, déjà très altéré.

MATANYA OPHEE, un nom de musicien qui chante à l’oreille et restera dans nos mémoires.
Matanya Ophee et Nicole Yrle

© Les Amis de François de Fossa



Témoignage de Jan de Kloe
         Hommage Matanya Ophee (1932-2017)

   Saddened by the news that my good friend Matanya Ophee has passed away let me offer this homage to the Friends of François de Fossa.
   Although we both dedicated our lives to the guitar, neither of us were professional players. Matanya was a pilot trained by the Israel air force later becoming a commercial pilot for American airline companies while I was a computer scientist trained in Holland by the French computer company Bull and later working for IT giants such as Siemens and Sperry.
   We first met in 1990, at the festival of the Guitar Foundation of America which then took place in Pasadena, California. He approached me with the words “I know you” and explained that he had read a few of my articles in a British guitar magazine.
   I of course had read a couple of his contributions in several guitar magazines and was taken every time by his sharp remarks and racy observations. Not surprisingly he made the odd adversary, sometimes leading to series of letters-to-the-editor.
   When he approached me it was to ask for getting a copy of the only known copy of a work by François de Fossa from the library of the Brussels conservatoire which he wanted to publish. Shortly after I delivered a copy of this to him and suggested to do the editing.
   He thought a lot of time could be saved when I would engrave the music with a computer. He got me the software which took some time to learn and within weeks I handed him volume 1. He was so enthusiastic about the result that the next project came my way that moment and for years I have been his main engraver. Most of what he published went through my hands in the creative phases of his publications, as engraver, researcher and proofreader. Intense contact resulted in a profound friendship and we saw each other a few times per year – in America, England, Germany, Switzerland, Austria, Italy, France, Australia and at each other’s house.
   This musicologist/publisher changed my life. He published my book on Esplá: when I told him that I was writing it he said he would publish it before even seeing it.
   Matanya had a brilliant mind and an excellent memory. His discoveries of significant guitar works by François de Fossa, Antoine de l’Hoyer, Giulio Regonde etc. made him a respected publisher in the world of the guitar. Always full of ideas, I always followed his suggestions, like the one time I showed him an article I had found in a Russian archive which mentioned Boris Perott as being a medical doctor.
   We knew him as a guitarist, not as a doctor so Matanya suggested to investigate the life and works of Perott – it ended up in a book. As I said, this man changed my life and I am immensely grateful for having known him and will always be proud to have been his friend.

   Jan de Kloe
   Membre fondateur des Amis de François de Fossa

◄▪ page précédente   ◄◄▪ première page   dernière page ▪►►   page suivante ▪►